Sur le bout de la langue

Dans le monde, une langue meurt tous les 15 jours.

Allez à la rencontre des Eyaks et accompagnez Guillaume Leduey dans sa quête de revitalisation de la langue eyak, qui s'est éteinte en 2008, poussant son dernier souffle en même temps que sa dernière locutrice, Marie Smith Jones.

Dans son documentaire intitulé « Sur le bout de la langue », Vincent Bonnay explore les luttes, les angoisses et les espoirs de ce peuple autochtone du sud de l’Alaska qui n’a qu’un seul désir : celui d’exister.

Au terme de la projection du film, un buffet sera proposé aux personnes participantes afin de poursuivre les échanges avec le réalisateur dans une ambiance conviviale.

 

À propos de « Sur le bout de la langue »

C’est l’histoire de deux jeunes Français de 23 ans qui convergent, sans le savoir, vers un point plutôt isolé du globe, le territoire des Eyaks, au sud de l’Alaska. Le premier, Guillaume Leduey, l’a découvert dix ans plus tôt dans une encyclopédie numérique que ses parents lui ont offerte, s’éprenant aussitôt de ce peuple et de sa langue en voie d’extinction. Le second, Vincent Bonnay, journaliste vidéo, cherche un bon sujet dans les titres de la presse alaskienne qu’il parcourt « par ordre alphabétique! », repérant dans le Juneau Empire une tribune évoquant la situation des Eyaks et simultanément la présence parmi eux… de Guillaume Leduey. L’aventure peut commencer : prise de contact, l’idée d’un film, six ans d’efforts, de détermination, de doute aussi et parfois de galère, pour parvenir à finaliser cette année « Sur le bout de langue », l’étonnant – et superbe – film documentaire de 52 minutes.

Bande-annonce
 

À propos de Vincent Bonnay

 

Vincent Bonnay est journaliste, chef opérateur et réalisateur. Après ses études et des débuts en tant que pigiste à Paris, son envie de découvrir le monde l’emmène aux États-Unis. Il pose ses valises à New York pendant trois ans et travaille pour de nombreuses chaînes de télévision françaises et internationales. Après un bref retour en France en 2017, il repart outre Atlantique en 2018, où il devient journaliste pour Radio-Canada. « Sur le bout de langue », réalisé sur une période de six ans, entre la France et l'Alaska, est son premier documentaire.

 

 

 

Guillaume Leduey devant le lac Eyak à Cordova, en Alaska.

Grégory Torres

Agent de projets

.(Le JavaScript doit être activé pour voir cette adresse email)

867 668-2663221

Virginie Hamel

Directrice

.(Le JavaScript doit être activé pour voir cette adresse email)

867 668-2663530